Actualité du village

Un incendie au Roucan
20 juillet 2020 Mairie, Vie quotidienne

Encore un feu…encore au mois de juillet…encore parti du même endroit…

Décidément, le secteur route de Mialet est maudit. En effet, un incendie s’est déclaré ce dimanche 19 juillet vers 16h30 à proximité de la voie de chemin de fer du Petit Train et de la Bambouseraie. Les pompiers ont été rapidement sur place avec des moyens terrestres et un hélicoptère bombardier d’eau . Celui-ci s’est révélé précieux pour ralentir la progression du feu avant l’arrivée de moyens plus conséquents. La forte chaleur, la sécheresse et le vent ont favorisé la propagation irrégulière mais parfois violente des flammes.

De gros moyens terrestres et aériens

Le vent a forci quelque peu vers 17h30 et le feu est remonté rapidement vers la D50 qui a été fermée à la circulation. Il a sauté le haut du chemin de Picadenoux pour aller menacer très sérieusement une habitation (celle de T. Jacot), puis a sauté la départementale. Des Canadairs (6 au total) et un Dash, épaulés par un avion de reconnaissance, sont alors intervenus procédant à des dizaines de largages. Ces moyens de combat aériens très importants accompagnés de dizaines de camions au sol, ont permis de limiter l’extension, mais l’inquiétude est remontée d’un cran vers 19h30 quand les habitations isolées plus haut (la Parade) se sont trouvées menacées à leur tour. Au PC de commandement installé au foyer, le Colonel Coste menait les opérations en présence du sous-Préfet. Le Maire T.Jacot activait le Plan Communal de sauvegarde.

De l’importance de l’OLD

Au bilan, une 20aine d’hectares ont été détruits, aucune habitation n’a été touchée. Le feu a été fixé vers 22h mais a nécessité la mobilisation pour la nuit de près de 200 hommes venus pour certains du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône. Encore ce même secteur dévasté… De mémoire de Générarguais,  jamais le feu n’était monté aussi haut dans la montagne… Une raison supplémentaire pour rappeler à tous l’importance de l’OLD (Obligation Légale de Débroussaillement) qui, mise en oeuvre par certains particuliers, a permis de sauver des maisons.